Croatie : cette institutrice qui apprend le romani pour communiquer avec ses élèves

| |

Ludbreg, nord-ouest de la Croatie. Une institutrice, désemparée de ne pas pouvoir comprendre ses élèves roms, prend l’initiative de créer avec eux le premier dictionnaire illustré romani-croate : un exemple d’« apprentissage mutuel » couronné de succès.

Traduit et adapté par Chloé Billon (article original) Quand l’un de ses élèves de première année, le plus petit de la classe, s’est caché sous un banc, Olja Dijanošić, institutrice à Ludbreg, dans la région de Varaždin, n’a pas tout de suite compris ce qu’il avait. Il répétait sans cesse « medori đin ». Elle lui a demandé de sortir de sa cachette, en vain. L’enfant, recroquevillé sous la table, continuait à pleurer en répétant de plus en plus fort « medori đin », en la regardant d’un air suppliant. Désemparée, l’institutrice a fait venir une élève rom de la classe d’en face, qui a demandé au petit quel était le problème. Elle a traduit : « Il a mal à une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous