Golfe de Piran : Ljubljana triche, Zagreb fait la gueule

| |

Zagreb a suspendu « définitivement » les discussions avec Ljubljana sur l’arbitrage international autour de leur différend territorial de la Baie de Piran. Bruxelles regrette cette décision.

Par Laetitia Moréni Alors que l’ambassade des États-Unis à Zagreb a appelé vendredi 31 juillet la Croatie et la Slovénie à trouver une solution pour résoudre leur différend territorial, le dialogue entre les deux pays voisins est désormais interrompu. Jeudi 30, le ministère des Affaires étrangères croate a envoyé une note diplomatique au gouvernement slovène pour l’informer de son retrait de la convention d’arbitrage, suite aux violations de l’accord par Ljubljana. Le différend qui porte sur la baie de Piran, dans le nord de l’Adriatique, et qui donne à la Slovénie son unique accès aux eaux internationales, a débuté en 1991, avant que les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous