Le Courrier des Balkans

Croatie : à Split, une Gay pride à hauts risques

| |

La deuxième gay pride de Split se déroulera samedi sous haute surveillance policière : l’an dernier, des contre-manifestants d’extrême-droite avaient provoqué de violentes émeutes. Vendredi, le Premier ministre croate a appelé au respect de la diversité, et la police a promis une « tolérance zéro » contre tout acte de violence. A l’inverse, les autorités municipales ont affirmé que les participants « ne sont pas les bienvenus ».

Par Claire Vallet Dix jours avant le jour J, la Ville de Split avait annoncé un changement d’itinéraire : pour les autorités municipales, la Gay Pride devra se terminer sur la place des Prokurative au lieu de la Riva, front de mer, lieu symbolique porteur de l’identité même de la ville. Les organisateurs ont porté plainte contre la Ville pour non-respect de la liberté de rassemblement et discrimination. Finir la manifestation sur la place des Prokurative présente une facilité logistique pour assurer la sécurité d’une manifestation très controversée, l’une des plus difficiles à sécuriser de ces dix dernières années : 900 policiers sont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous