Les Nouvelles de Roumanie

Crise politique et crise sociale en Roumanie : assez d’austérité !

|

La « guerre des chefs » entre le Premier ministre Ponta et le président Băsescu a fait passer au second plan la crise économique et sociale qui ronge la Roumanie. Alors que le pays est le seul d’Europe à avoir ingurgité toutes les « potions amères » prescrites par le FMI, le bilan est catastrophique en termes de paupérisation massive de la population. Le dirigeant syndical Bogdan Hossu espère que le gouvernement Ponta reprendra le chemin du dialogue social.

Propos recueillis par Henri Gillet Bogdan Hossu, dirigeant de la confédération Cartel Alfa, membre du Bureau international du travail de Genève, est l’un des syndicalistes les plus influents de Roumanie. Retrouvez notre dossier : Crise politique en Roumanie : le Président Băsescu sauve sa tête Les Nouvelles de Roumanie (N.de R.) : Qu’attendez-vous du gouvernement Ponta ? Bogdan Hossu (B.H.) : Qu’il rétablisse le dialogue social et, par des décrets d’urgence, mette en application le code du travail négocié entre les cinq confédérations syndicales et les quatre syndicats d’employeurs. Le gouvernement Boc s’était employé à le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous