Večer

Crise politique en Macédoine : l’opposition menace de boycotter les élections

| |

Les partis de l’opposition ont défini une position commune après leur rencontre vendredi 4 mars au siège de l’Alliance social-démocrate (SDSM). Ils ne retourneront au Parlement que lorsque leurs exigences seront remplies et, si des législatives anticipées étaient officiellement convoquées, ils ont décidé de les boycotter.

Le front de l’opposition ne participera pas aux élections si les comptes de la chaine de télévision privée A1 ne sont pas débloqués. D’après Gjorgi Orovcanec, dirigeant de Nouvelle Alternative, qui a présenté la position du front commun de l’opposition, un boycott des élections serait légitime car « Nikola Gruevski a boycotté tous les processus démocratiques dans le pays ». D’après Gjorgi Orovcanec, il est légitime et légal de demander à ce que le pouvoir exécutif revienne sur la décision du tribunal et débloque les comptes de la chaine A1 afin qu’elle puisse revenir à un fonctionnement normal. « Comme l’intervention de Gruevski lors de la décision par le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous