Le Courrier des Balkans

Crise politique au Kosovo : toujours pas de majorité au parlement

| |

Plus de cent jours après les élections législatives anticipées du 8 juin, les institutions sont toujours bloquées au Kosovo. Jeudi, le Parti démocratique du Kosovo (PDK) a de nouveau échoué à élire son candidat à la tête du parlement. La session n’aura duré que cinq minutes.

Par Belgzim Kamberi Le candidat du PDK, Arsim Bajrami, a obtenu 44 voix en faveur et 61 contre. Onze députés se sont abstenus. La doyenne de l’assemblée, Flora Brovina (PDK) a suspendu la séance avant que le « bloc » de l’opposition n’ait eu le temps de débattre. « Le candidat n’a pas eu les voix nécessaires pour être élu président du parlement. Par conséquent, je suis obligée de clôturer la séance », a-t-elle déclaré. Retrouvez notre dossier : Politique : après les législatives du 8 juin, le Kosovo s’enfonce dans l’impasse Les représentants de la coalition d’opposition LAN (LDK, AAK, Nisma) et de Vetëvendosje (VV) ont qualifié ce geste (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous