Gandul

Crise internationale : la Roumanie craint un fort ralentissement de son économie

| |

À l’inverse de son voisin hongrois au bord de la faillite, la Roumanie a été relativement épargnée par la crise financière internationale grâce à la solidité de son système bancaire. Cependant, les autorités de Bucarest craignent un fort ralentissement économique dans les mois à venir, avec une hausse du chômage et une baisse de la productivité. Plusieurs multinationales implantées dans le pays ont, d’ores et déjà, gelé leurs investissements.

Par Victor Rotariu Les autorités roumaines, le Premier ministre Călin Popescu Tăriceanu en tête, ont jusqu’ici déclaré que le pays n’était pas directement touché par la crise internationale née aux États-Unis. Le président Traian Băsescu a pourtant averti, jeudi 16 octobre, que la Roumanie devait se préparer à une crise économique découlant de la crise financière et marquée par une croissance moins forte et par l’annulation ou la limitation de certains investissements importants. Les entreprises roumaines ne seront pas seulement touchées par la limitation des crédits mais aussi par le fait que leur principal marché d’exportations, à savoir (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous