Kathimerini

Crise en Grèce : plus d’argent ? plus de maison de retraites...

| |

La crise va-t-elle vider les maisons de retraites ? Depuis la rentrée le phénomène s’accélère : enfants et petits enfants préfèrent prendre à leur charge leurs parents âgés et profiter de leur pension plutôt que de payer les quelque 1.000 euros mensuels d’une chambre. La preuve que même les classes moyennes aisées commencent à sérieusement pâtir des effets de la débâcle grecque. Le reportage de Kathimerini.

Par Ioanna Fotiadi Quand elle est rentrée de deux semaines de congés, L.S., infirmière, a découvert deux chambres vides dans la maison de retraite privée de la banlieue sud d’Athènes où elle travaille. Retrouvez notre dossier : Les retraités, premières victimes de la transition et de la crise dans les Balkans La crise a en effet « chassé » les personnes âgées qui avaient choisi de passer leurs vieux jours dans les maisons de retraites, les préférant aux soins à domicile et aux aides sociales. « Il s’agit de familles issues de la classe moyenne urbaine, de retraités qui perçoivent une pension de la sécurité sociale », (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous