Kathimerini

Crise en Grèce : plus d’argent ? plus de maison de retraites...

| |

La crise va-t-elle vider les maisons de retraites ? Depuis la rentrée le phénomène s’accélère : enfants et petits enfants préfèrent prendre à leur charge leurs parents âgés et profiter de leur pension plutôt que de payer les quelque 1.000 euros mensuels d’une chambre. La preuve que même les classes moyennes aisées commencent à sérieusement pâtir des effets de la débâcle grecque. Le reportage de Kathimerini.

Par Ioanna Fotiadi Quand elle est rentrée de deux semaines de congés, L.S., infirmière, a découvert deux chambres vides dans la maison de retraite privée de la banlieue sud d’Athènes où elle travaille. Retrouvez notre dossier : Les retraités, premières victimes de la transition et de la crise dans les Balkans La crise a en effet « chassé » les personnes âgées qui avaient choisi de passer leurs vieux jours dans les maisons de retraites, les préférant aux soins à domicile et aux aides sociales. « Il s’agit de familles issues de la classe moyenne urbaine, de retraités qui perçoivent une pension de la sécurité sociale », se hâte d’expliquer (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous