Enet & To Vima

Crise en Grèce : et si l’austérité menait tout droit à la faillite ?

| |

Sous la pression de la Troïka et des marchés financiers, la Grèce a encore dû renforcer ses mesures d’austérité. L’objectif, redonner confiance aux investisseurs et aux partenaires européens pour obtenir le déblocage des aides et tenter d’éviter la faillite annoncée. Licenciements de fonctionnaires, temps partiels généralisés, imposition des plus pauvres... Trop serrée, la ceinture des Grecs ne va-t-elle pas finir par casser ?

(articles parus les 14, 21 et 22 septembre 2001) Par Eléni Kostarelou, Angélos Kovéos, Vassilis Kotsis, Kostas Papadis Jeudi 23 septembre se tenait la deuxième téléconférence entre le ministre grec de l’Économie, Evangélos Vénizélos, et les dirigeants de la Troïka. Plusieurs décisions cruciales ont été prises à l’issue de cet entretien. D’abord, le programme à moyen terme devra être achevé en 2014, soit un an plus tôt que l’échéance initialement prévue par la loi votée en juin par le Parlement grec. Ensuite, cet avancement de la date provoque de nouvelles discussions sur le type de mesures qui seront prises dans le cadre de ce nouveau moyen terme. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous