BIRN

Crise en Bosnie : sans objectif ni stratégie, pas de prêt du FMI ?

| |

La Bosnie-Herzégovine vient officiellement de demander un prêt d’un milliard d’euros au FMI, mais elle n’a pas de plan pour l’utilisation de ces crédits, et ne sait pas non plus comment répondre aux exigences d’austérité du Fonds. La Fédération de Bosnie-Herzégovine devrait réduire de manière drastique ses dépenses publiques, à commencer par les allocations versées aux anciens combattants et aux invalides de guerre, un choix politiquement risqué. Dans ces conditions, la Bosnie a bien peu de chances d’obtenir l’aide du FMI...

« La Fédération de Bosnie-Herzégovine doit contrôler ses dépenses pour assurer sa stabilité financière et répondre aux exigences du FMI. Cela ne sera pas facile, mais cela doit être fait. Ne rien faire aurait des conséquences dangereuses », vient de déclarer à la presse locale le nouveau Haut représentant de l’Union européenne en Bosnie-Herzégovine, Valentin Izko. Le Haut représentant a lancé cet appel à l’occasion de sa rencontre de mardi avec les représentants de la Fédération. La mission du FMI a en effet entamé les négociations pour l’octroi d’un nouveau prêt à la Bosnie. L’équipe du FMI dirigée par le chef de la mission de l’organisation en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous