Bulgarie : la police abat un réfugié afghan à la frontière

| |

Jeudi 15 octobre au soir, un réfugié à été abattu par des gardes-frontières bulgares alors qu’il tentait de pénétrer dans le pays depuis la Turquie. C’est la première fois qu’un réfugié est abattu par la police d’un pays de transit, par ailleurs membre de l’Union européen et désireux de rejoindre l’espace Schengen.

(Avec agences) La victime faisait partie d’un groupe de 54 personnes, âgées de 20 à 30 ans, repéré dans la soirée par une patrouille de police, près de la ville de Sredets, dans le sud-est du pays, à proximité de la frontière bulgaro-turque. « Ils n’ont pas obéi » à un ordre de s’arrêter, a précisé un haut responsable du ministère bulgare de l’Intérieur. « Aucun des migrants n’était armé, mais ils ont résisté ». Selon le ministère, la patrouille aurait tiré en l’air, sans intention de toucher quelqu’un. Mais « un des migrants a été blessé par le ricochet d’une balle, selon les dépositions des trois policiers, et a succombé à ses blessures sur la route vers (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous