Danas

Criminels de guerre en Serbie : « laissez la police faire son travail »

| |

Que fait la police serbe pour interpeller les fugitifs recherchés par le TPI ? Aleksandar Kostic, le chef du département chargé des crimes de guerre au ministère de l’Intérieur de Serbie, livre pour la première fois au public les méthodes employées pour interpeller les accusés. Une interview du quotidien Danas.

Par Ivana Pejcic Le chef du département des crimes de guerre au ministère de l’Intérieur de Serbie, Aleksandar Kostic, parle pour la première fois en public des activités de l’équipe de recherche des accusés du TPI. Les familles des accusés du TPIY jouent un rôle clé, « parce que si elles influencent les accusés afin qu’ils se rendent au TPI, ces derniers le feront », affirme Aleksandar Kostic. Il ajoute que les familles de tous les fugitifs recherchés par le TPI prétendent ne pas savoir où ils se trouvent, mais qu’il ne les croit pas. Les recherche pour trouver Ratko Mladic « Les mouvements de l’accusé Ratko Mladic peuvent être reconstruits (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous