BIRN

Criminel de guerre : menacé d’être extradé, Capitaine Dragan s’est évaporé

| |

Dragan Vasiljković, alias Capitaine Dragan, s’est fait un nom pendant les guerres de Bosnie et de Croatie : il a créé la milice des Bérets rouges et été l’instructeur du chef de guerre Arkan. Depuis 2004, il est sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par Zagreb. Lui qui a toujours réussi à passer entre les mailles de la justice se trouve aujourd’hui sous la menace d’une extradition vers la Croatie où un procès pour crimes de guerre l’attend. C’est la première fois que la justice australienne décide d’extrader un de ses ressortissants.

Dragan Vasiljković aurait été le premier citoyen australien extradé vers un autre pays, en l’occurence la Croatie où il est inculpé pour crime de guerre, s’il n’avait pas choisi de s’évaporer dans la nature. Capitaine Dragan, qui a pris la fuite pour éviter l’extradition vers la Croatie, est né il y a 55 ans à Belgrade. Avec sa famille, il a quitté la Yougoslavie pour l’Australie quand il avait 15 ans. Là-bas, il a pris le nom de Daniel Snedden. Encore mineur, il était déjà accusé de divers délits, allant du cambriolage au proxénétisme. Mais il n’a jamais fait de prison, non, à la place, il a rejoint une unité d’élite de l’Armée. En qualité d’instructeur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous