Blic

Crimes de guerre : Goran Hadžić se cachait en Russie

| |

La cavale de Goran Hadžić aura duré sept années, pendant lesquelles il s’est principalement caché en Russie. L’ancien Président de la République de Krajina bénéficiait d’un solide réseau de protection composé de membres de l’ancienne police secrète serbe et de moines orthodoxes. D’après son avocat, il a décidé de coopérer pleinement avec la justice et ne s’opposera pas à son extradition.

Par Vuk Z. Cvijić Pendant ses sept années de cavale, Goran Hadžić, le dernier fugitif recherché par la TPI, a passé plus de temps en Russie qu’en Serbie. Il était aidé financièrement par des profiteurs de guerre, des moines de Fruška Gora et des personnes proches de Jovica Stanišić, ancien responsable de la police secrète serbe. Retrouvez notre dossier : TPI : la lente traque des criminels de guerre Et notre portait de Goran Hadžić : Crimes de guerre : Goran Hadžić, « l’homme invisible » « Pendant ces sept ans, il a voyagé en Russie par deux fois et y a passé plusieurs années à chaque fois. Avec la guerre, il a exploité la Slavonie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous