Index.hr

Crimes de guerre en Croatie : retour à la case prison pour Branimir Glavaš

| |

Condamné à huit ans de prison pour des crimes de guerre commis contre des civils serbes, Branimir Glavaš, l’ancien chef de la défense croate d’Osijek, avait été remis en liberté conditionnelle le 20 janvier dernier. La Cour suprême de Croatie a ordonné son retour en détention provisoire.

Conformément à la demande du Tribunal de grande instance de Zagreb, qui a exigé que Branimir Glavaš soit placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Remetinec, la police est venue chercher l’accusé jeudi 5 mars à son domicile d’Osijek. Branimir Glavaš, dont les avocats ont d’ores et déjà annoncé qu’ils allaient saisir le Conseil constitutionnel, devrait rester en prison jusqu’à ce que soit rendu le jugement définitif, mais pas plus longtemps que la peine prévue par le jugement non-définitif. « C’est la sixième fois que je suis arrêté par la justice croate. On crée un précédent de plus dans cette affaire, dix ans de persécution politico-juridique. Comme (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous