Le Courrier des Balkans

Crimes de guerre au Kosovo : le procureur Williamson confirme le rapport Marty

| |

Oui, des crimes de guerre massifs ont bien été commis par les guérilleros de l’UÇK. Un trafic d’organes - d’une ampleur limitée - est possible, mais il n’y a pas encore suffisamment de preuves pour étayer l’accusation. Telles sont les principales conclusions du Procureur américain John Clint Williamson, présentées mardi matin à Bruxelles. Une dizaine d’anciens dirigeants de la guérilla devraient être inculpés.

Par Belgzim Kamberi Une dizaine de membres de la hiérarchie de l’ancienne Armée de Libération du Kosovo (UÇK) seront poursuivis pour crimes contre l’humanité et pour trafic d’organes devant le tribunal international chargé de juger les crimes de guerre, a annoncé mardi à Bruxelles le procureur américain responsable de l’enquête internationale, John Clint Williamson. « Les individus poursuivis étaient au sommet de la hiérarchie militaire de l’UÇK », a précisé le procureur américain, qui achève son mandat. « Un seul acte d’accusation visera plusieurs personnes », a-t-il fait savoir en refusant de donner l’dentité des personnes qui seront mises en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous