Le Courrier des Balkans

Crimée : la Turquie soutient ses « frères » tatars mais veut ménager la Russie

| |

La Turquie observe avec inquiétude l’évolution de la crise en Ukraine. Il n’est pas question pour Ankara de se brouiller avec le voisin russe, mais le gouvernement Erdoğan est obligé d’affirmer sa solidarité avec les Tatars de Crimée, au risque de mécontenter sa base...

Par Alexandre Billette Les badauds stambouliotes qui flânaient sur les rives du Bosphore ont pu assister depuis le début du mois de mars à un ballet aquatique peu commun : à quelques jours d’intervalle, cinq bâtiments de guerre – deux russes, deux américains et un ukrainien – ont traversé les Détroits en route vers la Mer Noire. Un symbole qui rappelle combien la Turquie est, malgré elle, de plus en plus impliquée dans la crise de Crimée. Retrouvez notre dossier : Crise en Ukraine : le spectre de la guerre inquiète les Balkans Ankara aurait bien voulu faire profil bas, coincée entre deux partenaires essentiels. D’un côté la Russie, qui fournit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous