Le Courrier des Balkans

Coupe du Monde 2014 : les Dragons, symboles d’une Bosnie-Herzégovine réunifiée ?

| |

À Mostar ouest, on soutient la Croatie. À Banja Luka, on ne trouve aucun maillot de l’équipe nationale dans le commerce. Par contre à Sarajevo, c’est l’hystérie collective derrière les Dragons. Après vingt années de divisions communautaires, difficile pour la Bosnie-Herzégovine de se rassembler derrière sa sélection, même si celle-ci participe à son premier Mondial. L’équipe bosnienne suscite pourtant une sympathie croissante dans un pays de plus en plus lassé par le nationalisme.

Par Andrea De Noni Alors, monsieur Pašić, c’est vrai, cette équipe nationale a réussi à réunir le pays ? « Honnêtement, cela me semble un peu exagéré », constate l’ancienne gloire du foot sarajévien et yougoslave. « Je crois qu’on serait assez loin de la vérité si l’on pensait que la Bosnie-Herzégovine va oublier ses divisions grâce à son équipe de foot. Ce que je vois, toutefois, c’est une tolérance plutôt bienveillante à l’égard de notre sélection nationale, et de ce qu’elle représente. Je dirais que c’est pas que les Croates ou les Serbes de Bosnie-Herzégovine la soutiennent mais oui, il y a une sympathie croissante. C’est tout ». Retrouvez notre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous