Le Courrier des Balkans

Corruption en Roumanie : splendeur et décadence du camarade Năstase

| |

C’est une des figures majeures de la « transition » roumaine : Adrian Năstase, ancien cadre du régime communiste, puis du Front de salut national, homme-clé de la scène politique des années 1990, négociateur de l’adhésion de la Roumanie à l’OTAN et à l’UE, a été condamné à quatre ans de prison pour corruption. Il dénonce un « procès politique » et une « vengeance » du président Băsescu.

Par Matei Martin À peine incarcéré au pénitencier de Rahova (Bucarest), Adrian Năstase a déjà publié deux articles sur son blog personnel. Ce procès, explique l’ancien Premier ministre, est une vengeance du président Băsescu... Victor Ponta, l’actuel Premier ministre, qui a connu Adrian Năstase comme professeur à la Faculté de Droit, mais aussi comme chef du Parti social-démocrate (PSD), se dit lui aussi surpris par un verdict « injuste ». Selon lui, le « procès politique » d’Adrian Năstase ressemblerait beaucoup à celui de Yulia Timoshenko en Ukraine. Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a d’ailleurs ouvert une enquête pour établir si ces (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous