Le Courrier des Balkans

Corruption en Roumanie : des progrès mais peut mieux faire

| |

La Direction Nationale Anti-corruption (DNA) vient de présenter son bilan d’activité pour l’année 2011. En Roumanie, le nombre de personnes condamnées pour corruption a presque doublé en un an. Pourtant, malgré les efforts de Bucarest, de nombreuses lacunes restent encore à combler.

Par Julia Beurq La DNA vient de publier son rapport d’activité 2011 et les chiffres montrent que le nombre de personnes condamnées pour corruption a presque doublé en un an. De 154, il est passé à 293, alors qu’en 2009, il était de 131. Selon le rapport présenté par Daniel Morar, le procureur en chef de l’institution, plus de la moitié des personnes envoyées en justice, occupaient des fonctions importantes. Parmi eux, se trouvaient deux députés, un sous-préfet, cinq maires, quatre magistrats, cinq avocats et 26 policiers. Malgré ces résultats positifs, qui ont confirmé les conclusions de la Commission européenne, Simona Popescu, coordinatrice du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous