Osservatorio sui Balcani

Corruption en Croatie : l’art des pots de vin ne se perd pas

| |

Du système structurel organisé par le HDZ à l’illégalité diffuse toujours aujourd’hui dans la société, la corruption demeure l’un des principaux obstacles au développement du pays. Transparency international vient de publier un rapport global sur le pays.

Par Drago Hedl Parmi les 122 pays sélectionnés par l’organisation Transparency international dans son dernier rapport, Global Corruption Report 2003, la Croatie se retrouve au 59e rang des pays les plus corrompus. Selon cette organisation, la Croatie se retrouve au même niveau que la Colombie, le Salvador, le Pérou et la Slovaquie, et le niveau de corruption serait demeuré stable ces dernières années. Parmi les pays en transition, la Croatie ne connaît qu’une situation très légèrement meilleure que celle de la Russie, de la Roumanie, de l’Albanie, de la Géorgie, de l’Ukraine, de la Moldavie et des républiques ex-yougoslaves, la Serbie-Monténégro, la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous