Vreme

Conflits ecclésiastiques : arrestation de l’exarque serbe de Macédoine

| |

L’épiscope Jovan, exarque de l’Église orthodoxe serbe en Macédoine a été arrêté par la police de l’État macédonien, de sorte que d’éventuelles négociations entre les chefs des Églises serbe et macédonienne ne peuvent en aucun cas déterminer sa remise en liberté. Le problème ne relève pas du droit canon, mais des libertés individuelles.

Par Z.M. Jovan Vraniskovski, épiscope de l’archevêché d’Ohrid et exarque de l’Église orthodoxe serbe en Macédoine, a été arrêté par la police de Bitola avec son vicaire Marko Kimev et une trentaine de moines, après avoir célébré l’office religieux dans ses appartements. Le lendemain, la police a porté plainte contre lui « pour diffusion de la haine religieuse et raciale, de l’intolérance et de la division », tandis que le tribunal, comme mesure préventive, a décrété une détention aux fins d’enquête de trente jours. La juge Slobodanka Bakesvka a expliqué que cette mesure devait empêcher l’évêque Jovan de quitter la Macédoine pendant l’enquête. L’évêque Jovan est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous