Jutarnji List

Conflit slovéno-croate : le « compromis historique » rouvre les portes de l’UE

| |

Vendredi 11 septembre, le Premier ministre croate Jadranka Kosor, en visite à Ljubljana, s’est entendue avec son homologue slovène, Borut Pahor, sur tous les points litigieux concernant la frontière entre les deux États. L’accord bilatéral prévoit des possibilités ultérieures d’arbitrage international, basé sur la situation frontalière prévalant avant l’indépendance des deux pays. Ce compromis historique permet de lever le veto slovène à la poursuite des négociations européennes de la Croatie.

Par Željko Trkanjec Les propositions de Jadranka Kosor couvrent toutes les zones d’ombre négligées jusqu’à présent par les négociateurs. De la sorte, elle a rassuré les autorités de Ljubljana, sans infliger, pour autant, aucun dommage à la Croatie. Les engagements pris par les deux Premiers ministres n’excluent pas la possibilité d’un recours à un arbitrage ultime de la Cour internationale de Justice (CIJ) de La Haye. Ivo Sanader avait déjà proposé à la Slovénie d’ouvrir les négociations sans arriver avec un tracé tout prêt de la frontière, mais Jadranka Kosor a fait une proposition beaucoup plus précise, ne laissant subsister aucune zone (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous