The Sofia Echo

Conflit du nom : La CIJ juge que la Grèce a violé l’accord intérimaire conclu avec la Macédoine

| |

Saisie en novembre 2008 par Skopje, la CIJ a tranché : en posant son véto à l’entrée de la Macédoine dans l’Otan, la Grèce a violé l’accord intérimaire signé en 1995. Les deux pays s’opposent depuis 1991 sur le nom constitutionnel de la Macédoine. La CIJ a néanmoins jugé irrecevables les autres demandes de Skopje.

La Cour internationale de Justice (CIJ) a rendu son verdict concernant la plainte déposée par Skopje contre le véto opposé par Athènes à son entrée dans l’Otan. La CIJ estime que la réclamation de la Macédoine est justifiée, et que la Grèce a violé l’accord intérimaire signé en 1995. Retrouvez notre dossier : Macédoine/Grèce : l’interminable conflit du nom La Macédoine avait lancé cette procédure judiciaire en novembre 2008, quelques mois après le sommet de l’Otan de Bucarest pendant lequel la Grèce avait catégoriquement refusé l’élargissement de l’alliance à son voisin du nord. Skopje demandait à la CIJ de statuer sur la violation de l’accord intérimaire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous