Le Courrier de la Macédoine

« Conflit du nom » entre la Grèce et la Macédoine : une autre année perdue

| |

Malgré quelques rencontres très médiatisées entre les Premiers ministres grec et macédonien, aucun progrès réel n’a été enregistré depuis un an dans la résolution du conflit qui oppose les deux pays. Dans ces conditions, l’adhésion de la Macédoine à l’OTAN et l’ouverture des négociations avec l’Union européenne sont toujours bloquées. Le gouvernement macédonien semble vouloir préparer l’opinion publique à une longue attente...

Par Tamara Grnčarovska [1] Il y a exactement un an, la dernière proposition de Matthew Nimetz, le médiateur de l’ONU chargé de trouver une solution au « conflit du nom » opposant la Macédoine et la Grèce, était repoussée par les deux parties. Depuis lors, le médiateur n’est pas revenu dans la région, mais il a suggéré qu’une nouvelle proposition serait mise sur la table dès que les deux partis auront montré de petits efforts concrets en vue d’un compromis, c’est-à-dire d’une solution mutuellement satisfaisante. Tandis que Matthew Nimetz et la communauté internationale attendent de voir le moindre signe pouvant indiquer que les choses commencent à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous