« Grand jeu balkanique » : les États-Unis mènent 1-0 face à la Russie

| |

Dans la grande guerre d’influence et de puissance qui se joue dans les Balkans, les États-Unis ont pris l’avantage sur la Russie, avec l’adhésion du Monténégro à l’Otan, tandis que Chine et Turquie sont en embuscade. Par contre, l’Union européenne, sur la défensive, ne parvient plus à s’imposer comme un acteur de poids. Analyse.

Par Tomas Braj Depuis des siècles les Balkans occidentaux sont un terrain de jeu privilégié des grandes puissances. Les Habsbourg contre les Ottomans, le bloc occidental contre les pays communistes... Toutes les grandes rivalités de l’histoire se sont reflétées dans la région, et l’on assiste à un nouveau regain de ces stratégies de puissance et d’influence. Cette fois, ce sont les Américains et les Russes qui sont à l’offensive, sans oublier la Chine et la Turquie. Malgré son engagement financier, l’Union européenne reste à la traîne. « La confrontation entre les États-Unis et la Russie est de plus en plus vive dans les Balkans », estime ainsi le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous