AIM

Comment sortir de la crise économique en Republika Srpska

| |

"La Bosnie-Herzégovine se trouve dans une grave crise financière. Il est
urgent de prendre des mesures : le déficit budgétaire des deux entités
les rapproche de plus en plus de la banqueroute", a récemment affirmé
Joseph Ingram, directeur de la mission de la Banque mondiale (BM) en
Bosnie-Herzégovine (BiH). Tout le monde le savait, mais Ingram a ainsi
permis de rendre public un fait constamment nié par les autorités de
Republika Srpska (RS) : le soi-disant succès économique actuel en BiH
repose sur un argent qui ne lui appartient pas et sur les économies des
pays donateurs.

Par Mladen Milosavljevic à Banja Luka. "Le déficit budgétaire actuel de la RS atteint les 200 millions de KM (konvertible mark, monnaie officielle en BiH, dont le taux suit celui du deutschemark, NDLR). Dans la Fédération, le trou est de 140 millions de KM.", a précisé Ingram. Le chef de la mission du Fond monétaire international, Bruno de Sazzen, a quant à luiestimé que la principale cause de ces déficits se trouvait dans les diverses évasions fiscales. Ingram a prévenu que le pire était encore à venir : "les pensions versées pour les personnes âgées, pour les chômeurs, ainsi que les salaires des fonctionnaires pourraient subir des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous