Le Courrier des Balkans

Cinéma et politique en Bosnie-Herzégovine : Željko Komšić contre Emir Kusturica

| |

Emir Kusturica voudrait bien ressortir la « grosse artillerie » : pour le tournage de son prochain film, avec Monica Bellucci, il comptait utilisait du matériel de l’armée de Bosnie-Herzégovine, mais celle-ci est placée sous la haute responsabilité de la Présidence collégiale du pays, qui s’y oppose. Banja Luka accuse Sarajevo de « démagogie »...

Par Rodolfo Toè Le réalisateur bosnien, né à Sarajevo, a commencé tourner son dernier film, le premier chapitre de la trilogie « Ljubav i rat » (« L’amour et la guerre »), « Na mliječnom putu » (« Sur la voie lactée »). Le tournage, auquel participe l’actrice Monica Bellucci, pourrait toutefois s’arrêter très vite : selon Oslobodjenje, Emir Kusturica n’a pas reçu l’autorisation d’utiliser le matériel militaire de l’armée bosnienne, nécessaires à certaines séquences. Selon le quotidien bosnien, une permission écrite du ministère de la Défense aurait bien été signé, mais impossible de comprendre qui a effectivement paraphé le document. Après la publication de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous