Osservatorio Balcani E Caucaso

Cinéma : coup de projecteur sur les hooligans de Serbie

| |

« Šišanje » pourrait se traduire par « coupe de cheveux ». Là, il s’agit de cheveux coupés très court, rasés même. Šišanje, c’est le titre du second long-métrage de Stevan Filipović. Cette fiction très noire aborde frontalement le phénomène du hooliganisme en Serbie en narrant le destin d’un jeune homme sans histoire qui va devenir membre d’un mouvement néonazi.

Par Cecilia Ferrara Un mois après sa sortie, il s’agit du film local le plus vu en Serbie avec 50.000 entrées. Il est toujours diffusé dans cinq salles de Belgrade et une de Podgorica. Fin octobre, il a même gagné deux prix au Life, le festival international de cinéma de Leskovac. Šišanje est le second long-métrage du réalisateur Stevan Filipović. Avec un budget particulièrement réduit, il a mis quatre ans à réaliser ce film sur le néonazisme en Serbie et ses liens avec les supporteurs de foot. Novica, le personnage principal, est un lycéen tranquille doué pour les mathématiques qui, va devenir supporter nazi du Rad (équipe de foot de Belgrade), (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous