To Vima

Chypre : les hydrocarbures s’invitent dans le débat sur la réunification

| |

Depuis quelques semaines, le torchon brûle entre Ankara et Nicosie. En jeu, les potentielles réserves pétrolières de Chypre ou plutôt, selon les autorités gréco-chypriotes, la question de la réunification de l’île, qu’Ankara chercherait à retarder. Une situation qui risque de compromettre l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.

Par N. Chasapopoulos Le 16 novembre, Athènes accusait Ankara d’avoir violé ses eaux territoriales. En effet, un navire de recherche norvégien, affrété par une compagnie pétrolière turque et escorté par plusieurs frégates de l’armée turque, effectuait ce jour-là une campagne de prospection sous le plateau continental situé au large de l’île grecque de Kastellorizo. Au même moment, un incident similaire se produisait à Chypre. Suite à ces incidents qu’il considère comme de véritables provocations, le gouvernement gréco-chypriote a décidé d’entamer plusieurs procédures juridiques à l’encontre de la Turquie. Nicosie a donc alerté Ban Ki-moon, Secrétaire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous