Mašina

Chômage des jeunes en Serbie : pas d’emplois, mais des stages et du bénévolat

| |

Pour lutter conter contre la précarité et le chômage des jeunes, le gouvernement serbe à une méthode plutôt paradoxale : encourager le bénévolat et les stages non rémunérés. Non content de faire profiter les entreprises et les associations d’une main d’œuvre qualifiée et gratuite, le bénévolat permet de masquer les carences des services publics décimés par les politiques libérales du gouvernement Vučić.

Par Anica Stojanović Le ministre du Travail, de l’Emploi et des Questions sociales, Aleksandar Vulin, se garde bien de décrire les jeunes Serbes comme des parasites paresseux qui bénéficient des aides sociales. Il souligne au contraire que la jeunesse est le futur de la Serbie, qu’elle est motivée, novatrice et dotée d’un potentiel énorme. Le ministre est pourtant bien conscient que 51% des chômeurs sont justement des jeunes de moins de 30 ans, et que c’est son ministère, en collaboration avec celui de la Jeunesse et des Sports, qui doit se charger de cette question brûlante. Cependant, si l’on s’attarde sur les stratégies mises en œuvre pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous