Bulgarie : chic et choc, Uber arrive (encore) dans la polémique à Sofia

| |

Partout où Uber arrive, la controverse s’installe. L’annonce de son arrivée à Sofia pour le 9 décembre n’a pas failli à la règle, mais elle a pris une tournure inattendue. Les citoyens bulgares ont rassemblé 20 000 signatures sur une pétition pour que ce service leur soit accessible. Quand la Commission de la concurrence bulgare a ordonné à Uber de cesser ses opérations, des textes furibards sur Facebook ont dénoncé une atteinte au « droit de choisir » et, plus étonnant encore, les compagnies de taxi ont dénoncé cette interdiction ! Explications.

Par Jana Tsoneva En écrivant cet article, mon but est double : analyser les questions du goût dans la soi disant économie de « l’information » et/ou « du partage » et la nature de l’exploitation dans une société en pleine mutation post-industrielle. À première vue, les deux questions n’ont rien à voir l’une avec l’autre, j’espère pourtant montrer que la question du goût devient de plus en plus importante là où « le droit de choisir » devient de plus en plus un droit à choisir parmi des options identiques. Pour y voir plus clair, regardons de plus près la décision de la Commission de la concurrence d’interdire Uber. L’attention de la Commission a été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous