Evenimentul Zilei / Le Courrier des Balkans

Chasse aux Rroms : le ton monte entre Paris et Bucarest

| | |

Au lieu d’unir leurs efforts pour régler la question de l’intégration des Rroms, les autorités françaises et roumaines multiplient les mises en garde et les accusations réciproques, alors que les expulsions vers la Roumanie et la Bulgarie se poursuivent. C’est dans ce contexte tendu que le secrétaire d’État roumain chargé de l’Intégration des Roms et celui chargé de l’Ordre et de la Sécurité publique seront reçus à Paris mercredi et jeudi.

Par Alina Vătăman et Paul Ciocoiu Retrouvez notre dossier : Rroms : racisme d’État en France S’exprimant sur la politique de la France à l’encontre des Rroms, le ministre roumain des Affaires étrangères, Teodor Baconschi, s’inquiétait, il y a quelques jours sur RFI, « du risque de dérapage populiste et de la montée des réactions xénophobes dans un contexte de crise économique ». Le secrétaire français aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, lui répond dans les colonnes d’Evenimentul zilei : « j’ai été surpris de lire certains commentaires provenant de responsables ou de commentateurs roumains et bulgares accusant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous