Nezavisne novine

« Chacun chez soi » : élèves et enseignants plébiscitent-ils la ségrégation scolaire en Bosnie-Herzégovine ?

| |

Un élève sur quatre et un enseignant d’école primaire et secondaire sur dix estiment que chaque nation constitutive de Bosnie-Herzégovine devrait avoir sa propre école séparée. C’est le résultat d’une étude sur « la discrimination sur la base de la nationalité dans les écoles de Bosnie-Herzégovine », récemment menée par l’ONG Save the children. L’étude a touché un échantillon de 1.102 personnes, dont 852 élèves et 259 enseignants.

Par Bojana Vučenović Selon l’étude menée par l’organisation Save the children, « la création d’écoles spéciales est le souhait d’un élève bosniaque (musulman) sur 10, un élève serbe sur 5, un élève croate sur 3 et un élève sur 20 de la catégorie « autres » [ catégorie qui comprend les enfants ne souhaitant se définir d’aucune des 3 nations constitutives ]. De plus, un croate sur 2, un bosniaque sur 3, un élève « autres » sur 3 et un serbe sur 5 dénoncent certaines formes de discrimination à l’école. ». À la question « pourquoi serait-il nécessaire d’établir des écoles séparées ? », les élèves ont librement répondu : « Parce-que je ne peux pas les regarder dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous