Le Courrier des Balkans

Censure en Serbie : comment Vučić profite des inondations pour museler la presse

| |

En Serbie, les inondations ont donné prétexte pour imposer le black-out médiatique : toute critique de l’action gouvernementale est interdite et les « propagateurs de mauvaises nouvelles » vont en prison. L’OSCE et l’Union européenne s’étranglent, mais le Premier ministre « pro-européen » accusent ces organisations de « mensonge ». Rappelons qu’Aleksandar Vučić fut ministre de l’Information de Slobodan Milošević.

Par Ph. B. (avec Jovana Papović) (Avec OsB et RSE) - « Je suis profondément préoccupée par les allégations selon lesquelles des sites web ont été bloqués. Il s’agit d’une violation claire du droit à la liberté d’expression. Internet fournit des possibilités sans précédent pour soutenir ces droits et est essentiel à la libre circulation de l’information. En temps de crise, la libre circulation de l’information est vitale pour permettre à la population d’évaluer la situation par elle-même », a déclaré le 27 mai lors d’une conférence à Stockholm la représentante de l’OSCE pour la liberté de la presse Dunja Mijatović. Retrouvez notre dossier : Serbie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous