Le Courrier de la Serbie

Čedomir Jovanović : accepter l’indépendance du Kosovo

« Je suis Belgradois, mais aussi Pristinois, Albanais... », s’exclame Čedomir Jovanović, candidat « dissident » aux élections présidentielles de ce dimanche. Pour le dirigeant du LDP, la Serbie doit accepter le plan Ahtisaari et l’indépendance du Kosovo, pour se concentrer sur l’intégration européenne. Au second tour, il hésite à se rallier à Boris Tadić.

Propos recueillis par Gaëlle Pério et Marina Rakić Le leader du Parti libéral démocratique (LDP), Čedomir Jovanović, 36 ans, entame une deuxième vie politique. L’an dernier, lors des élections législatives, son parti a fait son entrée au Parlement avec 5% des votes. C’est le come-back d’un politicien jeune avec pourtant déjà une grande expérience politique. Vice-Premier ministre serbe (2001-2003), leader du mouvement des étudiants, proche collaborateur de Zoran Đinđić, le Premier ministre assassiné. Expulsé du Parti démocrate en 2004, il crée son propre parti, le Parti libéral-démocrate (LDP) avec le projet de « rassembler tous ceux qui sont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous