Le Courrier des Balkans

Ce que l’Albanie européenne peut apporter à la France

| |

Le 27 juin, les 27 chefs d’État de l’Union Européenne se réunissent pour décider de l’avenir de l’Europe. Parmi les décisions politiques importantes pour redonner à l’Europe une nouvelle vision stratégique, il semble que son élargissement fait partie de cette zone critique ou critiquée qu’il faudrait pour le moment éviter. Le point de vue d’Albert Doja.

Par Albert Doja [1] Sur ce volet, l’acceptation de la recevabilité de la candidature d’Albanie a jusqu’ici semblé sceptique au moins pour cinq pays membres fondateurs de l’Union Européenne, dont la France. Les raisons sont complexes et pas toujours évidents, malgré le progrès de l’Albanie dans le chemin des réformes requises. Pourtant, elles ne sont pas sans rapport avec les politiques internes à l’Europe et à la France, notamment avec la montée des partis antieuropéens aux dernières élections. En effet, tant la société albanaise que la société française sont dans un carrefour important, quoique différent, mais qui nécessite pareillement des choix (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous