Revista Mapo

Campagne électorale en Albanie : jeux de rôles et petits arrangements entre amis

| |

L’Albanie ira aux urnes le 8 mai pour des élections locales. La principale bataille se joue à Tirana, où l’ancien ministre de l’Intérieur Lulzim Basha essaie de détrôner le chef de l’opposition socialiste, Edi Rama. Cependant, après les violentes manifestations de cet hiver, la campagne électorale a commencé dans un climat relativement feutré. C’est à la LSI d’Ilir Meta, débarqué du gouvernement en janvier à la suite d’un retentissant scandale, que revient le rôle de tirer à vue sur les socialistes.

Par Skender Minxhozi Dès ses premiers jours, deux tendances contradictoires semblent caractériser la campagne électorale pour les élections locales du 8 mai 2011 : d’un côté le couple Sali Berisha et Lulzim Basha, du Parti démocratique au pouvoir, qui montrent un calme et une pondération inhabituels, et de l’autre Edi Rama, qui garde ses distances et s’expose très modérément. Retrouvez notre dossier : Crise politique en Albanie : comment sortir du bras de fer ? Pourtant, en toile de fond, on relève nombre d’incidents, parfois armés, qui ont impliqué des candidats locaux et qui ajoutent à la campagne un élément nouveau : une violence (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous