Le Courrier de la Bulgarie

Bulgarie : les « critiques objectives » de la Commission européenne

| |

La Commission Européenne a présenté le 22 juillet son nouveau rapport sur les mécanismes de coopération et de vérification (MCV) en Bulgarie. Félicitant le pays pour ses efforts en matière de réforme judiciaire et de lutte contre la corruption et la criminalité organisée, le rapport dénonce cependant la lenteur et, parfois, l’inefficacité des réformes, en pointant les responsabilités de la classe politique bulgare. Ce rapport reste beaucoup plus favorable que celui de l’an dernier, qui avait conduit au gel d’importants crédits européens.

Par Vanessa Mermet Le rapport a été présenté par le porte-parole de la Commission, Johannes Laitenberger, qui a annoncé que la clause de sauvegarde ne serait pas activée, en contrepartie du maintien du MCV qui, d’après lui, dispose d’instruments plus efficaces et produit d’ores et déjà des résultats. Il a souligné que « l’on ne peut pas s’attendre à ce que les institutions mènent la lutte contre la criminalité organisée et la corruption, si les signaux émanant des autorités et des dirigeants politiques ne sont pas concordants et clairs ». Se basant sur le rapport, il a déclaré qu’« il y avait une véritable impulsion pour des réformes au niveau (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous