IWPR

Bulgarie : le « cauchemar macédonien » devient réalité

| |

L’impact de la crise macédonienne se fait déjà ressentir en Bulgarie
voisine. Le « radicalisme albanais », nouvelle source régionale d’instabilité,
est le sujet de l’heure. Maintenant que Milosevic est tombé et que le
nationalisme serbe ne présente une menace concrète, politiques et médias ont
désormais un nouveau croque-mitaine.

Par Ivan Krastev, directeur du Centre des stratégies libérales de Sofia Les Bulgares craignent que les troubles de Tetovo ne se développent en véritable guerre civile, détruisant tous les efforts de la communauté internationale pour stabiliser la péninsule balkanique. Un éventuel afflux de réfugiés slavo-macédoniens déstabiliserait le fragile équilibre économique et politique de la Bulgarie, entraînant une chute des investissements étrangers, notamment si les combats devaient se développer à l’extérieur des frontières macédoniennes. Les inquiétudes sont grandes, et rappellent le scénario de 1913, lors de la seconde guerre balkanique, alors que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous