Vseki den

Bulgarie : « Kremikovci », quand le métal produit est plus léger que les amendes à payer

| |

Le combinat métallurgique « Kremikovci » accumule les dettes envers les entreprises d’État, empile les amendes de pollution, endosse le retard des virements de salaires... Bref, cette usine est au bord du gouffre. Pourtant plusieurs compagnies souhaitent racheter « Kremikovci » pour pouvoir relancer les machines. Les négociations de rachat doivent être clôturées dans les semaines à venir.

Par Nikolay Gueorguiev « Le mardi 15 avril 2008, les employés de « Kremikovci » ont recommencé leur manifestation devant l’établissement administratif du groupe », a annoncé la Confédération du Travail « Podkrepa » (voir « Les Syndicats »). Le syndicat a souligné que les salaires pour les mois de février et de mars, comme les sommes versées pour l’achat des produits alimentaires pour les mois de novembre, décembre et janvier ne sont pas payés. Le combinat doit plus de 20 millions de levas aux Chemins de fer bulgares d’Etat (BDZ) pour les transports effectués, pour l’instant ils ne payent que leurs dépenses actuelles, a annoncé BDZ pour « Vseki (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous