Manifestations quotidiennes en Bulgarie : « le peuple contre les partis »

| |

La Bulgarie a aussi ses « gilets jaunes » qui, depuis une dizaine de jours, bloquent ponctuellement le centre des grandes villes, les autoroutes ou encore les passages frontaliers avec la Grèce et la Turquie. Le mouvement défend des revendications hétéroclites, avec un seul slogan fédérateur : « le peuple contre les partis ».

Par Tatiana Vaksberg Ils sont là tous les jours pour protester « contre tout ». Depuis une dizaine de jours, des manifestations se multiplient dans les plus grandes villes bulgares, rappelant celles de 2013 qui a mené à la démission de Boïko Borissov, déjà Premier ministre à l’époque. Les manifestants ont parfois même réussi à bloquer pendant plusieurs dizaines de minutes les passagers frontaliers avec la Grèce et la Turquie, les principales autoroutes du pays et les places centrales de Sofia, Varna, Haskovo, Sliven, Bourgas, Povdiv et Pazardjik. Lancés, au départ, pour soutenir les rassemblements quotidiens des mères d’enfants handicapés, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous