IWPR

Bulgarie : escalade dans la « guerre des popes »

| |

Un schisme déchire l’Église orthodoxe bulgare depuis la chute du communisme, les contestataires accusant le patriarche Maxime d’avoir été nommé par l’ancienne police politique. Le conflit a connu une nouvelle escalade en juillet, après une décision de justice octroyant tous les biens de l’Église au Synode contrôlé par Maxime. Les prêtres rebelles y voient la main de l’Antéchrist...

Par Albena Shkodrova Un lustre en cuivre, une croix en bois, plusieurs icônes imprimées sur papier glacé et un grand drapeau bulgare sont toutes les possessions qui restent à une centaine de prêtres orthodoxes, après leur expulsion des bâtiments religieux par la police, à la fin du mois de juillet. Cachés sous une tente à rayures vertes et blanches, ces objets font désormais partie d’un autel improvisé sur une grande place de la capitale Sofia. Ces prêtres, disciples de Mgr Inokentiy, chef d’une Église orthodoxe bulgare en rivalité avec l’Église officielle, campent sur la place avec leurs fidèles. Cette zone située directement en face du bâtiment qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous