Novinite

Bulgarie : dissensions au sein des partis de la communauté turque

| |

Kasim Dal, l’un des fondateurs du Mouvement des droits et libertés (DPS – qui défend les droits de la minorité turque de Bulgarie) et ancien proche du dirigeant de ce parti depuis vingt ans, Ahmed Dogan, va former un nouveau parti politique avec le député indépendant Korman Ismailov, lui aussi transfuge du DPS. Tous deux reprochent à Ahmed Dogan son passé d’agent de la Sécurité d’État, ainsi que la dérive « stalinienne » du DPS, éclaboussé par de nombreux scandales.

Kasim Dal et Korman Ismailov ont quitté le DPS en janvier 2011, suite à un conflit avec Ahmed Dogan. Après deux décennies d’amitié politique et personnelle, Kasim Dal a publiquement critiqué Ahmed Dogan pour avoir été membre de la Darjavna Sigournost (DS), la tristement célèbre Sécurité d’État du régime communiste bulgare. Ses reproches portaient également, et surtout, sur la manière avec laquelle Ahmed Dogan dirigeait le DPS qui, selon Kasim Dal, ressemblait de plus en plus à un « fief personnel ». Retrouvez notre dossier : L’assimilation forcée des minorités musulmanes de Bulgarie Exclu de la direction du parti, Kasim Dal a bientôt été rejoint par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous