Blitz

Bulgarie : Boïko Borissov obtient encore la confiance du Parlement

| |

Saisi par l’opposition socialiste, le Parlement devait se prononcer sur une motion de censure contre la politique anti-crise du gouvernement Borissov. Sans surprise, cette motion a été rejetée. Mais le vote a été l’occasion d’une nouvelle passe d’armes entre le GERB et l’opposition.

Le gouvernement du GERB a survécu a la troisième motion de censure déposée par de l’opposition. 124 députés ont voté pour que Boiko Borissov garde le pouvoir, deux n’ont pas pris part au vote et 70 des 196 députés présents dans le Parlement se sont prononcés contre. La motion de censure demandée par le BSP et le DPS était motivée par l’échec de la politique anti-crise du gouvernement. Au début de la session, le vice-président du DPS, Lutvi Mestan, a proposé que le vote soit diffusé en temps réel par la télévision et la radio nationales mais le GERB et le parti d’extrême-droite Ataka ont décliné cette proposition. Le député du parti socialiste, Maya Manolova (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous