Osservatorio sui Balcani

Bulgarie : Boïko Borissov, l’hyper Premier ministre

| |

Ancien pompier et garde du corps, Boïko Borissov a entamé sa carrière politique en 2005. L’année suivante il fonde son propre parti, le GERB, après avoir été élu maire de Sofia. Dirigeant sa formation d’une main de fer, il lui fait gravir tous les échelons à vitesse grand V. Après la victoire du GERB aux législatives, il est nommé Premier ministre en juillet 2009. Omniprésent dans les médias, dirigiste jusqu’à l’excès, Boïko Borissov mise avant tout sur son image. Une stratégie payante si l’on en croit les sondages... Mais qui est vraiment l’homme fort de Bulgarie ?

Par Francesco Martino Dimanche 10 janvier : 1237 voix pour, aucune voix contre, pas d’abstention. Les mains des délégués se lèvent à l’unisson, agitant le même carton bleu à motif étoilé. Dans un tonnerre d’applaudissement qui a suivi et confirmé une majorité dont l’ampleur pourrait rappeler une autre époque, le Premier ministre Boïko Borissov est officiellement le nouveau président du GERB (acronyme de Граждани за европейско развитие на България –Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie), sa créature politique. La main mise de Boïko Borissov sur le GERB Le deuxième congrès national du parti a confirmé une hégémonie jamais mise en question. À la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous