Novinite

Bulgarie : au fond de la mine, un drame du « capitalisme sauvage »

| |

Les sauveteurs essaient depuis huit jours de secourir deux mineurs piégés à 450 mètres au fond de la mine d’Oranovo, dans l’ouest de la Bulgarie, après un éboulement ; deux autres mineurs sont morts. En six ans, six mineurs ont trouvé la mort au fond de cette mine dangereuse.

L’équipe de sauveteurs avance mètre par mètre dans des conditions difficiles. Lundi 22 juillet, alors qu’il reste encore 28 mètres pour espérer atteindre les survivants réfugiés dans une poche dans la roche, ils se sont heurtés à de nouvelles difficultés. Le soutènement de la mine de charbon, qui a été très endommagé, doit être renforcé afin de permettre aux sauveteurs de progresser. Le maire de la petite ville voisine de Simitli, située dans la région de la Macédoine du Pirin, admet que la mine donne du travail à 262 personnes et leurs familles, mais avec des salaires dérisoires de l’ordre de 300 à 400 levas par mois (150 à 200 euros). « Je suis la dernière (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous