Novinite

Bulgarie : Ahmed Dogan, le chef du parti de la minorité turque, échappe à un attentat

| |

Samedi 19 janvier, lors d’un congrès du parti de la minorité turque en Bulgarie, le chef du Mouvement pour les droits et les libertés (DPS) a été victime d’un attentat. Un homme est monté sur le tribune armée d’un pistolet à gaz, avant d’être maîtrisé. L’auteur de l’agression manquée a été inculpé d’« hooliganisme » et de « menaces de mort », a annoncé dimanche le Parquet de la capitale bulgare, il risque cinq à six ans de prison.

Ahmed Dogan, le fondateur et chef du parti de la minorité turque de Bulgarie, le DPS (Mouvement pour les droits et les libertés), a démissionné de son poste de président du parti, quatre heures après avoir été victime d’un attentat. Retrouvez notre dossier : L’assimilation forcée des minorités musulmanes de Bulgarie Avant sa démission, Ahmed Dogan avait nommé son adjoint, Lyutvi Mestan, au poste de chef du parti. Ahmed Dogan était en train de lire un rapport très attendu pendant le huitième congrès du parti, qui se déroulait au Palais national de la culture à Sofia, lorsque, vers midi et demi samedi 19 janvier 2012, un homme originaire de Burgas et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous