Hapi / Korak

Bujanovac : impossible unité des Rroms du sud de la Serbie ?

| |

Toutes les tentatives d’unification politique des Roms de Bujanovac sont bloquées par les intérêts personnels et les ambitions des leaders. Dans cette ville du Sud de la Serbie, les tensions ethniques serbo-albanaises sont tellement fortes que les Roms représentent une sorte de « dommage collatéral ». Pour la première fois depuis vingt ans, les Roms ne sont pas représentés au conseil municipal.

Par Goran M. Antic Dans la municipalité précédente, les Roms avaient deux représentants, tous les deux issus du Parti socialiste de Serbie (SPS) et, deux années auparavant, ils s’étaient présentés aux élections locales avec deux listes électorales rrom mais ils n’ont pas obtenu de mandats. Le syndrome serbe La conclusion est facile : les Roms de Bujanovac sont confrontés au « syndrome serbe » de la discorde politique et des difficultés dans la définition des objectifs communs. Trois partis politiques rroms sont présentes aujourd’hui à Bujanovac : Unité rrom (RJ) et le Parti démocrate des Roms (DSR) qui ont leurs sièges à Belgrade, ainsi que le Nouveau (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous