La fenêtre russe

  • Dragan Velikić, La fenêtre russe, Agullo, Villenave d’Ornon, 2022, 422 pages, 22 euros.
  • Prix : 22.00 €
« Peut-être notre identité véritable se trouve-t-elle dans tout ce qu'on a omis.~» Pour ce roman explorant l'histoire européenne de la fin du XXe siècle d'un point de vue intime Dragan Velikić a reçu les deux prix littéraires les plus importants en Serbie : le prix NIN et le prix Meša Selimovic en 2007.

Une fenêtre russe est une petite fenêtre encastrée dans une plus grande, utilisée pour la ventilation dans les régions froides ; « une tentative d'inhaler le monde extérieur sans perdre notre chaleur intérieure ».

La Fenêtre russe met en scène deux personnages principaux : Daniel, un chef d'orchestre âgé, fait le bilan de sa vie, de toutes les opportunités loupées, dans une sorte de confession adressée à Rudi Stupar, jeune comédien raté. À la fin des années 90, ce dernier quitte son pays bombardé et dérive à travers l'Europe de petit boulot en petit boulot, s'inventant des vies, composant et décomposant sa propre personnalité dans un effort constant pour réconcilier la réalité de son existence avec ses attentes et la conviction qu'il accomplirait de grandes choses.

Avec une grande maîtrise narrative, un humour intelligent et une subtile ironie, Dragan Velikić juxtapose les opportunités manquées de chaque personnage avec les chemins qu'il choisit, dépeignant la vie à la fois réelle et imaginaire.

Pour ce roman doux-amer explorant l'histoire européenne de la fin du XXe siècle d'un point de vue à la fois intime et objectif, Dragan Velikić a reçu les deux prix littéraires les plus importants en Serbie et en ex-Yougoslavie – le prix NIN et le prix Meša Selimovic en 2007.
  • Dragan Velikić, La fenêtre russe, Agullo, Villenave d’Ornon, 2022, 422 pages, 22 euros.
  • Prix : 22.00 €